bandeau2019 mouette2

Regroupements inter-communaux avec qui, pour quoi et pour quel projet ?

La nouvelle loi sur l’organisation territoriale pousse les inter-communalités à se rapprocher. Elles devront regrouper au minimum 20 000 habitants dès 2017. Le Conseil municipal a été amené à se prononcer sur la proposition de regroupement de la Communauté d’Agglomération du Lac du Bourget avec l’Albanais et la Chautagne.

Sur le fond pourquoi pas si cela permet une économie de moyen, une meilleure qualité de service aux habitants et une meilleure écoute des besoins des habitants. Mais ça n’est pas la tournure que prennent les événements.

La commune du Bourget est d’abord liée à l’agglomération chambérienne

La commune du Bourget-du-Lac est d’abord orientée vers le bassin chambérien. 50% des actifs du Bourget travaillent dans l’agglomération chambérienne contre à peine 15% dans la CALB. Les collégiens et lycées sont scolarisés sur le territoire de Chambéry métropole, l’animation jeunesse et l’assistance aux personnes âgées sont communes avec la Motte-Servolex. L’eau est gérée en partenariat avec Chambéry métropole, les transports en commun sont beaucoup plus importants vers Chambéry que vers Aix. Savoie-Technolac est partagée entre les deux agglomérations. L’enjeu pour nous est donc moins l’agrandissement de la CALB que le rattachement à Chambéry métropole.

Rappelons que le rattachement à la Communauté de Commune du Lac du Bourget intervenu il y a maintenant plus de 12 ans a été une décision prise sans aucune concertation. Aujourd’hui, toute modification de rattachement doit être approuvée par 70% des membres du Conseil communautaire, ce qui risque d’être difficile à obtenir. A défaut d’obtenir ce rattachement, un rapprochement des deux agglomérations aurait du sens dans de nombreux domaines.

Un rapprochement avec quel fonctionnement démocratique ?

La commune reste un échelon de proximité pour tous les habitants et le maire une figure importante de la démocratie locale. Pourtant le transfert de compétences est de plus en plus étendu en direction de l’agglomération : transports, urbanisme, port, eaux usées et eau de secours et bientôt eau potable, tourisme. Qui en rend compte devant les habitants ?

Regardez les transports : la décision absurde de réduction de 40% du budget transport et de 70% de la ligne des hameaux a été prise sans aucune concertation avec la population, n’a été annoncée dans aucun programme municipal et n’a pas été relayée au sein du conseil municipal. Que vont devenir l’eau municipale, le camping, l’office de tourisme dans ces conditions ?

Les décisions seront prises par un président tout puissant en fonction de ses propres intérêts de maire d’Aix-les-Bains et qui n’aura pas été élu par les électeurs Bourgetains.

Un rapprochement à quel coût ?

Initié pour rendre plus efficace et moins coûteux le fonctionnement des collectivités, le rapprochement des communes au sein de la CALB n’a pourtant pas abouti à une réduction du coût de fonctionnement et des impôts des collectivités, loin s’en faut. En matière d’eau, le rapprochement va certainement se traduire par une augmentation du prix de l’eau pour les Bourgetains. Que dire de l’absorption de notre Office de tourisme par l’Office d’Aix-les-Bains au budget démesuré, un budget aussi élevé que celui du Grand Lyon ?

Un rapprochement pour quel projet ?

Au-delà du rapprochement des collectivités, la question essentielle reste de savoir pour quel projet collectif se rapprocher en matière de transport, de développement touristique, de services à la personne, de petite enfance, d’aide aux personnes âgées, de mode de gestion de l’eau potable, d’urbanisme. Mais là rien, aucune vision, aucun projet présenté en Conseil municipal, aucun débat.

Nous demandons donc en priorité le rattachement de la commune du Bourget-du-Lac à Chambéry métropole et un rapprochement des deux agglomérations d’Aix-les-Bains et Chambéry qui font objectivement partie du même bassin de vie. Commençons par du concret : gérer des services communs, fusionner les réseaux de bus, travailler ensemble sur l’eau potable avec la régie de Chambéry, la politique jeunesse, les services à la personne, l’accueil des entreprises…

 

Commentaires   

0 #1 NICOROSI 06-01-2016 19:11
Je suis à 100% d'accord. Quand nous sommes arrivés sur la commune en 2002, nous étions déjà tournés vers Chambéry. Depuis que nos enfants sont scolarisés, qu'ils ont des activités, on s'est encore plus tournés vers Chambéry. Je n'ai jamais compris ce choix de rattachement. Pour en avoir parlé avec des personnes de la municipalité précédente, j'avais déjà bien compris que c'était compliqué de quitter une agglomération qu'on avait rejointe. Mais, là, la Chautagne, autant Aix, je peux comprendre, autant le Bourget du Lac, là, ça devient ridicule ! Je suis pour la tentative de modification de rattachement...
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir