bandeau2019 mouette2

Rythmes scolaires

Une rentrée scolaire avec et sans surprises...

D'un point de vue financier

La volonté de l'ancienne équipe était de minimiser les dépenses supplémentaires pour la commune et de ne pas engendrer de frais supplémentaires pour les familles. Aujourd'hui le coût des intervenants dans le cadre périscolaire varie de 23€ à plus de 50€/heure et des frais de garderie supplémentaires pour les familles ont été annoncés par la nouvelle équipe.

Alors que la commune, au cours du précédant mandat, avait gagné 1 classe, passant de 14 à 15 classes dans ses 3 écoles (Chat Perché, P’tiou et Cascade), elle perd à la rentrée 2014 1 classe au Chat Perché qui passe de 7 à 6 classes. E.Simonian est intervenu auprès de l’Inspection académique cet été, pour informer des nombreuses constructions à venir et demander le maintien de cette classe. Nous n'avons pas eu connaissance d'une démarche de Mme le Maire pour maintenir cette classe. D'autre part, force est de constater que notre commune vieillit. Sans construction suffisante de logements locatifs à un prix abordable pour les jeunes ménages, les effectifs de l’école diminuent. Les nouvelles constructions lancées lors des années précédentes et qui vont progressivement être livrées répondent justement à cet objectif : garantir une vitalité démographique à la commune, maintenir et développer l’école, la vie associative et les commerces, nous rapprocher des objectifs de 25%de logements sociaux. De nouveaux bourgetains vont nous rejoindre avec sans doute des enfants plus nombreux. Paradoxalement, une classe se ferme. Nous avions anticipé l'arrivée probable d'enfants à brève échéance et les plans pour la construction de nouvelles classes sont prêts et à disposition de l'équipe municipale, en mairie. Nous veillerons attentivement à ce que le foncier encore disponible à proximité de l’école du centre puisse être utilisé à un nouvel espace pour le périscolaire et à une structure d'accueil pour les enfants du Bourget.

Et les rythmes scolaires ?

Alors que Mme le Maire, au lendemain de son élection, s'affichait dans le Dauphiné libéré contre l'application de la réforme, elle a dû, selon ses termes "sauter le pas" et la mettre en place. Quelle surprise d'apprendre par Municipages "qu'en quelques mois seulement l'équipe municipale était parvenue à élaborer un projet en concertation avec les parents d'élèves"... Mais les parents d'élèves et les enseignants ne sont pas dupes. Il aura fallu plus de 2 mois à Mme le Maire et son équipe pour lire et s'approprier le projet travaillé pendant 2 ans et rédigé après de nombreuses heures de concertation par le Comité de pilotage mis en placel rs du mandat précédent, pour finalement l'appliquer presque in extenso: le pas n'était donc pas si difficile à sauter… Des animateurs ont été recrutés à la hâte cet été pour organiser les activités. Il nous aurait paru important de valoriser les associations bourgetaines, en mettant en avant les activités de découverte de la commune et de l’identité locale. Ce qui était l'orientation principale du projet :"remettre l'enfant au cœur de son environnement".

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir