Logo

Une classe de moins au Chat Perché à la rentrée 2014.

Nous avons appris par le Dauphiné Libéré que l'école du Chat Perché ne compterait plus que 6 classes au lieu de 7 pour la rentrée 2014. Le sujet n’a été évoqué que quelques minutes au dernier conseil municipal (8/07/14). Rien n’avait été travaillé au préalable en commission scolaire.

 

Dommage, c’est un sujet majeur pour la qualité de l’enseignement et les conditions de travail du corps enseignant dans nos écoles. Il demande chaque année un travail délicat de prévision d’effectif et d’échanges avec l’Académie. Dans ces négociations, l’Etat cherche à réduire le nombre d’enseignants, les parents d’élève et les enseignants à garder un taux d’élèves par classe permettant d’enseigner dans de bonnes conditions.

Quel est l’état des lieux dans les écoles du Bourget-du-Lac ?

Nous observons dans les écoles une légère augmentation des effectifs depuis la rentrée 2008 avec 350 élèves en 2008 et 370 à la rentrée 2013 soit 5,1% d’augmentation suivant ainsi le taux de 4,7% d’augmentation de population dans la même période. 

Les effectifs par classe sont ainsi restés stables à un peu moins de 25 élèves par classe. Après avoir bénéficié d’une classe supplémentaire à la rentrée 2009 et donc d’un taux plus favorable, l’école de la Cascade a progressivement remonté son taux pour revenir au niveau du Chat Perché.

Qu’en est-il pour la rentrée 2014/2015 ?

La prévision des effectifs de la rentrée est un exercice difficile.

  1. La première étape consiste à calculer les ratios de passage apparent par classe : on mesure ainsi classe par classe et école par école le taux moyen de passage des enfants dans la classe supérieure en tenant compte des arrivées et des départs constatés sur plusieurs années. Ce taux permet d’évaluer un nombre d’enfants théorique pour l’année suivante. 
  2. La seconde étape consiste à prévoir les arrivées en petite section à partir de la livraison de logements. Ce taux de passage est autour de 100% au Chat Perché et au P’Tiou. Cela veut dire que les effectifs de GS en année n-1 permettent de prévoir les effectifs en année n de CP. Ces taux par classe ont cependant varié d’une année sur l’autre de 83 à 117%. A la Cascade, le taux moyen de passage est beaucoup plus élevé entre la grande section et le CP, traduisant un taux nettement plus élevé d’arrivées que de départs.

Plusieurs facteurs font varier ces données. La livraison de nouveaux logements est un élément clé. Ces dernières années, les arrivées sont plutôt liées à des constructions de maison dans les hameaux.

Livraison de logements prévus au Bourget-du-Lac entre 2014 et 2016

La typologie des nouveaux habitants est évidemment un autre facteur clé, beaucoup plus difficile à identifier : +9% de population ne veut pas dire +9% d’enfants à l’école. 

Une première évaluation des effectifs de la rentrée est envoyée en début d’année à l’académie. Sur les premières estimations, l’ancienne municipalité avait prévu des effectifs :

Une volonté de l’Académie de fermer une classe à la rentrée 2014

Au vu des inscriptions pour la rentrée de septembre à l'école du Chat Perché transmises à l’Académie (155 enfants), le DASEN a décidé de fermer une classe au Chat Perché, l’effectif moyen descendant sous la barre des 24 enfants par classe.
L’expérience montre pourtant qu’entre les inscriptions de juin et la rentrée de septembre, nous avons toujours un décalage d’une vingtaine d’enfants sur les 3 écoles. L’effectif serait donc susceptible de passer les 170 en septembre, d’autant que de nouvelles livraisons de logements vont arriver. Sur la base d’un chiffre contestable, nous risquons de perdre une classe.

Les conséquences dommageables d’une fermeture de classe

Cette fermeture de classe va mécaniquement faire augmenter le nombre d’enfants par classe à l’école du Chat Perché de 24,1 actuellement à 28,3 sur la base des prévisions d’effectifs que nous avions faites.
Compte tenu des effectifs importants qui sont arrivés en école maternelle au P’Tiou en 2012 et 2013 et de nouveaux arrivants, l’effectif devrait également grimper mécaniquement de 26,5 à 30 par classe à la rentrée en maternelle. Une situation très limite compte tenu des programmes de logements qui devraient être livrés dans le courant de l’année.
Une fermeture de classe crée un effet cliquet : si une classe est fermée en dessous d’un effectif moyen de 25 élèves par classe, il faut plus de 30 élèves par classe pour en ouvrir une nouvelle. Nous devrons donc attendre d’avoir 180 élèves pour avoir une chance de rouvrir une 7ème classe.

Une mobilisation indispensable des parents d’élèves et des élus

La nouvelle municipalité a pris acte de cette décision, sur la base de chiffres contestables, sans en informer ni la commission scolaire, ni les conseillers de la minorité et sans réaction. Il est donc indispensable de se mobiliser pour garder cette 7ème classe au Chat Perché. Nous ne manquons pas d’arguments pour le faire. Edouard Simonian, ancien maire et conseiller régional membre de la commission Education de la Région Rhône-Alpes a décidé de saisir l’Académie pour demander le maintien de cette classe mais l’expérience montre qu’il faut aussi une mobilisation des parents d’élèves pour obtenir gain de cause.

Template Design © Joomla Templates | GavickPro. All rights reserved.