bandeau5 effet 1350px

Intercommunalité sans les citoyens

Conférence de presse de Bourget Démocratie Solidarité Avenir,  association bourgetaine de soutien aux 6 élus de la minorité municipale. Lundi 5 décembre 2016
 

Le Bourget du Lac est l’une des communes de la CALB. Le choix de l’intercommunalité s’est fait en 2001 après les élections municipales sans que les citoyens aient pu donner leur avis.

Pourtant :

 

Le bassin de vie des Bourgetains est tourné vers Chambéry :

  • Les collégiens sont scolarisés au collège de La Motte-Servolex, les lycéens au lycée louis Armand de Chambéry
  • Sécurité : La commune de Bourget est rattachée au secteur de la brigade de gendarmerie de la Motte-Servolex. Les pompiers qui interviennent sur la commune sont ceux de la Motte-Servolex
  • Culture : Des activités culturelles sont organisées en collaboration avec des associations de La Motte-Servolex. De nombreux Bourgetains sont inscrits à la médiathèque de Chambéry, au conservatoire de musique. Il y a peu d'échanges culturels avec Aix les Bains.
  • Sport : Les associations sportives développent des partenariats avec Chambéry pour les sports nautiques (aviron, voile, plongée, canoë-kayak).
  • Emploi : Bien que ne disposant pas de statistiques précises, il paraît évident que l'emploi des Bourgetains est plutôt situé dans l’agglomération Chambérienne.
  • Jeunesse : le SICAMS est basé à la Motte Servolex et assure l’encadrement des jeunes de 11 à 25 ans ainsi que l’assistance aux personnes âgées.

Depuis au sein de la CCLB puis de la CALB, en oubliant les promesses faites par le président de la CCLB, les Bourgetains ont vu les services rendus par l’intercommunalité se restreindre comme peau de chagrin. C’est en particulier dramatique au niveau des transports. L’essentiel des déplacements des Bourgetains se fait vers Chambéry et depuis septembre 2016 les liaisons directes vers Chambéry ont été supprimées au prétexte fallacieux qu’elles coûtaient trop cher, mais en oubliant de dire ce que le Bourget rapportait à la CALB (port, impôts sur les entreprises de Technolac…).

Pourquoi agir aujourd’hui ?

Entre 2001 et aujourd’hui il était difficile de demander une révision de la carte intercommunale qui nécessitait l’accord des 2/3 des communes. Dans le mandat précédent nous avions continuellement plaidé pour un rapprochement des services avec Chambéry métropole, en particulier dans le domaine des transports avec la création d’un syndicat mixte des transports, ce qui a toujours été refusé.

En 2017 doit être revue la carte intercommunale, c’était une opportunité à saisir pour corriger les erreurs du passé, la municipalité actuelle n’a rien fait en ce sens, les citoyens Bourgetains n’ont pas été interrogés sur le choix alors que les contacts que nous avons montrent qu’ils sont plutôt favorables à un rapprochement avec Chambéry.

En effet que nous annonce-t-on ?

  • Un regroupement avec l’Albanais et la Chautagne très éloignés des Bourgetains.
  • Une nouvelle détérioration des transports avec le déplacement du terminus des bus STAC vers le centre d’escalade. Et toujours pas de rapprochement entre ONDEA et le STAC dans un service unique.
  • Transfert de la compétence action sociale sans mesurer les conséquences alors que les soins infirmiers et l’action jeunesse sont organisés avec Motte Servolex au sein du SICAMS
  • Le transfert de la compétence eau potable qui se traduira par le triplement du prix de l’eau, alors même que l’eau potable de la commune du Bourget-du-lac est distribuée par Chambéry métropole !
  • La suppression de l’office de tourisme du Bourget.

Lors d’une réunion publique organisée par la CALB sur le PLUI le président Dominique Dord interpellé sur les problèmes des transports a dit explicitement que si le Bourget du lac n’était pas satisfait la commune n’avait qu’à rejoindre Chambéry métropole.

C’est pourquoi nous le prenons au mot et nous demandons au Préfet de modifier la carte intercommunale et de rattacher le Bourget du Lac à Chambéry métropole.

Nous sommes bien sûr conscients que le délai est très court, mais il n’est jamais trop tard pour faire le bon choix. D’ailleurs le préfet précédent en réunion de la commission département de coopération intercommunale avait dit qu’à son avis un rapprochement entre les deux agglomérations était souhaitable, pour créer un pôle urbain dans le sillon alpin partenaires des métropoles de Grenoble, des agglomérations d’Annecy et de Genève.

Il faut donc demander l’intégration de notre commune dans l’agglomération chambérienne cela serait un premier pas et permettrait de faire un lien physique avec Grand Lac, puisqu’elle deviendrait riveraine du lac du Bourget.

Il faut le faire aujourd’hui avant la création de la nouvelle entité au 1er janvier 2017 pour prendre date, même si les délais administratifs nécessaires à une modification de la carte intercommunale sont trop courts. C’est le sens de l’histoire, de la géographie et de la réalité humaine de notre commune.

C’est pourquoi aujourd’hui nous demandons le BRAIX-IT.

Edouard Simonian, Président de BDSA,

Les 6 élus minoritaires du Bourget-du-lac : Damien Noel, Jacqueline Truchet, Roland Meunier,

Aurélie Leclair, Nicolas Mercat, Géraldine Lapierre.